Home Autres destinations Nouvelle Calédonie – 3 jours sur l’île des pins, une escale au paradis
aucune idée de ce que ça peut être, on cherche toujours...

Nouvelle Calédonie – 3 jours sur l’île des pins, une escale au paradis

3 septembre 2015

Après avoir hésité longtemps entre les différentes îles de Nouvelle-Calédonie on a choisi de passer quelques jours sur l’Ile des pins connue pour être celle la plus proche du paradis. On y accède depuis Nouméa par bateau (qui ne fait la liaison que deux jours par semaine) ou par avion. Les dates ne concordant pas avec le bateau on a donc choisi de faire l’aller-retour en avion…et on a stressé toute la semaine précédente car les contrôleurs aériens étaient en grève donc les vols annulés! Gros stress car une énorme partie du budget vacances était dans la réservation d’un super hôtel sur l’île… Mais tout s’est arrangé et on a pu partir à la date prévue.

L’île se trouve à 60 kilomètres au sud-est de Nouméa et est relativement petite (18km de long sur 14 de large). Elle doit son nom à ses pins, des pins colonnaires qui ont un côté jungle du Jurassique.

L’hôtel de rêve

Arrivés de nuit, on a dû attendre le matin pour se rendre compte du lieu magique où on venait d’arriver. L’emplacement était juste parfait, au bord de la baie d’Oro.

La piscine qui semble ne jamais finir. Au fond ce sont les pins.

méridien ile des pins

L’hôtel mettait à disposition des palmes/tubas mais aussi des kayaks de mer et des pédalos. On a bien profité de ces derniers, faisant chaque jour le tour des îles alentours aux plages désertes et découvrant même la veille du départ un endroit plein de tortues marines (beaucoup trop rapides – ce n’est pas une blague – pour les photos).

Une plage déserte avec son petit cabanon où on a pris le soleil

 

La piscine naturelle

Je n’aime pas trop regarder de photos avant d’aller quelque part car si j’ai trop d’attentes je suis déçue par la suite. Je savais qu’il y avait un endroit, à une vingtaine de minutes de marche de l’hôtel où l’on pouvait se baigner et voir pas mal de poissons mais j’avais évité d’en voir plus. C’est le lieu le plus touristique de l’île donc on avait choisi l’hôtel en partie pour cette proximité. Je m’attendais à des petits poissons tous identiques et bien non, en fait la piscine naturelle c’est bien mieux que ça! Il y a très peu d’eau, transparente, sur des dizaines de mètres puis ça devient profond et on a vraiment l’impression d’être dans un aquarium. On y voit plein d’espèces différentes (que je ne peux pas citer bien sûr) qui sont apparemment bien habituées aux humains car elles ne cherchent pas à se cacher. On y est allé tôt et on a eu la chance d’avoir le lieu pour nous, ce qui n’était plus le cas du tout quand on est reparti.

La balade pour y accéder

Aucune idée de ce que ça peut être, on cherche toujours…

La baie d’Upi

Depuis l’hôtel on a également accès à un sentier menant à la baie d’Upi. Elle est fameuse pour ses pirogues mais le chemin nous a mené au nord de la baie bien loin des zones aménagées et des plages. On avait avec nous tout le matériel de snorkeling mais on est arrivé à marée basse et on s’est vite rendu compte qu’on ne verrait pas grande chose là où on était. Ca reste néanmoins une très jolie balade avec le sentiment d’être seul au monde lorsqu’on débouche sur la baie.

Petit crabe à grosse pince sur le chemin

L’arrivée sur la baie, on est seuls au monde

Oui on est en hiver

Oui on est en hiver

 


 

Nous ne sommes restés que 2 jours et demi sur l’île des pins, au départ on avait un petit programme de visites sur toute l’île et puis quand on a découvert la magie du lieu où on logeait et les distances, le temps et l’argent qu’il fallait pour aller ailleurs on s’est dit qu’il valait mieux ne pas bouger et profiter!

 

 

Ce qu’on regrette un peu de ne pas avoir vu:

  • la baie de Saint-Maurice et ses totems en bois: C’est un monument commémorant le premier service catholique de l’île, il est entouré d’une palissade de totems en bois sculpté.
  • les vestiges du bagne:  bagne des communards utilisé par la suite jusqu’en 1912.
  • le cimetière des déportés: des stèles blanches construites par les bagnards pour rendre hommage aux victimes du scorbut et aux déserteurs noyés dans le lagon. Non loin se situe le cimetière des employés du bagne qui ont des tombes sculptées dans le corail.

Ça devrait aussi vous plaire

6 comments

lequotidiendunefille 24 décembre 2015 at 21 h 23 min

Oh lalalala je dois bien avouer que j’aimerais changer d’air et venir là bas ! Mon dieu que je veux partir et visiter le monde entier ♥

Reply
Ludivine 25 décembre 2015 at 18 h 13 min

haha vas-y lance-toi! Après le problème c’est de s’arrêter 🙂

Reply
totheedgeoftheworldblog 3 janvier 2016 at 0 h 18 min

C’est vraiment un de mes endroits préférés en Nouvelle Calédonie 🙂 Trop mignon le crabe sur la plage, on n’en a pas vu aussi bien que ça !
Du coup en étant à l’hôtel, vous deviez payer aussi pour accéder à la piscine naturelle ?

Reply
Ludivine 3 janvier 2016 at 0 h 49 min

Oui c’est magnifique comme endroit 🙂
Et non rien à payer (par contre si on voulait aller dans d’autres coins de l’île les navettes étaient super chères), vous deviez payer l’accès?

Reply
totheedgeoftheworldblog 3 janvier 2016 at 0 h 53 min

Oui, les deux fois où on y est allé en plus ! Il y avait une petite case juste avant le chemin, juste à côté du parking, où une dame nous a demandé des sous. Pas beaucoup (200 XPF par personne), mais des sous quand même 😉 Et oui les navettes étaient hors de prix !

Reply
Ludivine 3 janvier 2016 at 1 h 02 min

C’est le gros souci de la Nouvelle-Calédonie, il faut un bon budget et le notre a explosé!! Mais bon on ne regrette pas du tout les quelques jours sur l’île des pins, c’était paradisiaque 🙂

Reply

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :